Accueil | Présentation | Mot de la directrice du collège

Mot de la directrice du collège

Bienvenue au collège ! Je vais vous confier un secret : à l’ENC nous ne sommes pas seulement des pédagogues, des éducateurs, mais nous nous sentons aussi un peu jardiniers. « Vos » enfants (qui sont aussi « nos » élèves) pourraient être comparés à des buissons, des arbustes que nous allons aider à grandir pendant leurs quatre années parmi nous.

Nous voulons leur donner de l’engrais de qualité,  c’est-à-dire une nourriture intellectuelle conséquente. Au collège les élèves acquièrent de solides bases de culture, des méthodes de travail efficaces, des savoirs et savoir- faire multiples. Ils apprennent aussi à exercer leur esprit d’analyse, de synthèse et leur sens critique. L’accent est mis sur les langues vivantes. La recherche de la réussite scolaire est comprise comme le fait d’encourager chacun à donner le meilleur de lui-même, à tirer vraiment parti des dons reçus pour les faire fructifier et  les mettre au service de tous.

Une plante ne grandit pas bien sans lumière et sans la chaleur du  soleil. Nous accompagnons chacun dans son cheminement spirituel pour l’aider à s’épanouir. Nous sommes convaincus que l’annonce de l’évangile, les célébrations, la prière partagée, l’approfondissement et le questionnement de la foi aident les enfants et adolescents à donner un sens à leur vie, individuelle et communautaire.

Un arbuste grandit en fonction des plantes qui l’entourent. Il s’adapte à l’écosystème. L’éducation au respect mutuel, à la politesse, à la solidarité prend une part importante dans notre projet pédagogique. De nombreuses activités culturelles, artistiques, musicales, caritatives,  sportives sont proposées aux élèves pour qu’ils puissent enrichir leur  personnalité propre et se mettre au service des autres.

Cette triple croissance : intellectuelle, spirituelle et humaine est au cœur de notre projet pédagogique et en pleine cohérence avec les valeurs de notre tutelle : la Compagnie de Marie-Notre Dame .

Notre souhait le plus cher est d’avoir formé, au  collège, des arbres solides et sûrs de leurs racines, non pas tous identiques,  mais chacun prenant sa place dans la grande forêt de l’ENC.

31-08-2018 Rédigé par Nathalie de Cazenove